Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Ce qui est certain avec le début de la crise des gilets jaunes, c’est que tous ne se portent pas trop mal. Oui malgré la forte pression populaire, les pouvoirs publics s’en fichent, ce qui compte pour eux c’est l’argent qu’ils pourront dépouiller aux Français pour se le mettre dans les poches ou le donner aux amis des amis.
Pourtant le peuple exècre ce type de méthode, mais comme dirait l’autre ça rentre d’un côté et ça sort de l’autre. En réalité, nos élites se fichent comme de leur première chemise des Français, ils sont pour elles des tiroirs-caisses, ils doivent bosser et payer pour leurs privilèges.
Regardez la dernière nouvelle en date, Mme Jouano ancienne ministre puis sénatrice UMP, qui a vécu auprès de Nicolas Sarkozy essentiellement de l’argent public, reprend du service pour continuer à toucher de l’argent à rien faire. Ainsi, pour organiser ce fameux grand débat national Mme Jouano va toucher 176 000€, oui vous lisez bien 176 000€. Pourquoi la rémunérer aussi cher pour 1 mois de débat ? Parce que le système institutionnel basé sur le vol des Français doit continuer jusqu’au bout.
Le grand débat national fait une heureuse. Chantal #Jouano va toucher 176000€ pour organiser ce machin.
Oui oui 176000€.
Ah ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien. pic.twitter.com/uxRNnYqtCb
— Alexis Poulin (@Poulin2012) 7 janvier 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer