L’ancien directeur de campagne de François Fillon, interrogé sur BFMTV, s’alarme de la montée de “l’immigration familiale” en France.

Patrick Stefanini est catégorique. “Le problème de l’immigration  n’est pas derrière nous, il est toujours devant nous.” Invité sur BFMTV dimanche 3 décembre, il pointe une “crise migratoire sans précédent” qui “sévit en Méditerranée depuis deux ou trois ans”, due selon lui “à la guerre et à la crise terroriste qui ravage le Proche et le Moyen-Orient”, mais aussi aux “conséquences” de ces conflits sur l’Afrique. Un système de quotas ? Autre conséquence que dénonce Patrick Stefanini, “l’immigration familiale”. “La France, pour des raisons historiques liées notamment à l’étendue de son ancien empire colonial, est confrontée à une immigration familiale tout à fait substantielle et nous ne parvenons pas à la maîtriser suffisamment”. Une immigration “essentiellement d’origine africaine”. Pourtant, relève BFMTV sur son site internet, “la part familiale de l’immigration est la seule en baisse” d’après les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur. Patrick Stefanini voit surtout “une immigration de longue durée, d’installation”. Pour y remédier, il préconise un système de quotas. “Peut-être faudra-t-il pour cela modifier la Constitution, peut-être faudra-t-il même trouver quelques accommodements avec la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme”, avance-t-il. source: valeursactuelles.com

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France