La France est le pays le plus imposé du monde. L’État socialiste parvient à enlever chaque année 1 000 milliards d’euros aux contribuables. Il en est arrivé à 365 impôts et taxes par an.

Pour la seule année actuelle – 2018 –, les impôts ont augmenté pour les ménages de 4,5 milliards d’euros, ce qui fait beaucoup de feuilles d’impôt pour les braves gens qui n’ont qu’à se priver pour payer. Cette très lourde fiscalité écrase les entreprises et les particuliers pour les résultats que chacun connaît et qui sont désastreux. Grands dieux, comment sommes-nous gouvernés ? Aquilino Morelle, plume et proche collaborateur de François Hollande, disait de lui, après avoir quitté l’Élysée : « Hollande est nul. Pendant son quinquennat, il a créé 27 impôts nouveaux, c’est tout ce qu’il a su faire. » Heureusement, il avait un super conseiller qui allait rassurer tout le monde. En réalité, ce conseiller, l’élève Emmanuel, s’efforce de faire aussi bien que le maître. Mélange unique d’intelligence et d’aveuglement, il a déjà inventé 8 nouvelles taxes. En 1997, les impôts avaient augmenté de 1,7 %. En 2017, cette hausse était passée à 6,6 %. Pour le seul logement, les prélèvements se chiffrent en 2016 à 67,8 milliards d’euros, soit deux fois plus que la moyenne des pays européens. La hausse de la CSG, invention du socialiste Rocard, frappe surtout les retraités aux revenus modestes, offrant ainsi une recette supplémentaire de 22,5 milliards d’euros aux finances publiques. Une bonne partie du produit de ce qu’il faut bien appeler un racket va à l’immigration, notamment arabo-africaine, qui n’a jamais été aussi élevée. En 2009, la France a distribué 194 000 titres de séjour ; en 2017, 260 000 ! D’une étonnante hypocrisie, les responsables politiques au pouvoir disent vouloir limiter l’invasion migratoire mais, se moquant du monde, ils font tout, en réalité, pour l’aggraver. Par exemple, en finançant les associations d’aide aux « migrants ». C’est ainsi que la CIMADE, qui milite ouvertement pour l’immigration, reçoit de l’État 4 millions d’euros par an, ce même État qui, récemment, a acheté des

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France