L’administration du cheik Hassan Rohani, qui a conclu l’accord 5+1, a depuis démantelé le système de contournement des sanctions élaboré par le gouvernement Ahmadinejad. Après être parvenu à libérer 400 millions de dollars bloqués aux USA, il comptait sur la mise en œuvre de l’accord pour relancer les échanges internationaux. Le retrait US de l’accord et l’annonce de nouvelles sanctions ont provoqué une panique dans le pays et l’effondrement de l’économie. Les sanctions US sur le métal, la monnaie, la dette (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire