Comme planifié de longue date , l’Otan accuse la Russie d’interférer dans les élections législatives allemandes après avoir faussé les élections présidentielles états-unienne et française. Il n’existe à ce jour aucune preuve étayant ces accusations. Tout au plus l’Otan peut souligner que les médias du gouvernement russe ont pris position dans ces trois élections contre Hillary Clinton, Emmanuel Macron et Angela Merkel. L’Office fédéral de protection de la constitution (BfV) a multiplié les dénonciations de (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire