Dans le cadre de la Politique européenne de Sécurité et de Défense commune (PESD), l’Union européenne dispose d’un petit service de Renseignement, dépendant de la haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini. Cette unité se limiterait à produire des notes de synthèse sur la base de données satellitaires, mais ne disposerait pas de capacités d’espionnage humain. L’Union, qui dispose désormais d’un programme à la carte de Coopération structurée (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire