Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Il n’est pas nécessaire de préciser que je suis bien loin d’être un partisan d’Emmanuel Macron, mais j’imaginais, compte tenu de son parcours exceptionnel et de ce qu’il a réussi avec En Marche, qu’il était d’une intelligence supérieure à la moyenne, un surdoué en quelque sorte, et je me rends compte chaque jour qui passe que ses lacunes sont énormes.
J’en suis même à me demander ce qu’il a appris et ce qu’il a retenu de son passage au Lycée des élites « Henry IV » et de sa traversée à Normale Sup, pour qu’il puisse affirmer de telles âneries tout au long de cette campagne présidentielle.
Trop c’est trop, monsieur le surdoué, je croyais que vous aviez atteint le sommet en déclarant à Alger que la colonisation avait été un crime contre l’humanité, donc que la France, que les Français d’Algérie, étaient des criminels et que, en revanche, les crimes, les massacres, les assassinats, commis par le FLN et l’ALN étaient en partie justifiés et bien non, jeudi soir sur La Une et LCI, devant des millions se téléspectateurs, une nouvelle fois vous vous êtes discrédité en affirmant « que le parti de Mme Le Pen, le Front National, avait organisé des attentats contre le général De Gaulle ».
Vous avez donc confondu le FN avec l’OAS car, si vous ne le saviez pas, ou vous l’aviez oublié, le Front National n’existait pas avant le décès de De Gaulle, il s’est créé en 1972, bien des années après les attentats.
Trop c’est trop, monsieur le surdoué.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer