Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Je vais être ultra-démago mais ça m’est complètement car dans le fond j’énumère essentiellement une vérité. La France est un pays ultra administré, où les élus pullulent par centaines de milliers, près de 600 000. Un élu pour 600 habitants, c’est tout simplement du jamais vu, il s’agit du double par rapport à aux allemands ou aux anglais. Alors évidemment certains conseillers municipaux de petites villes ou des maires de villages font du bénévolat et je les en félicite, mais combien de présidents et vice-président de communautés de communes ? Combien de conseiller départementaux, de conseillers régionaux, de maires, d’adjoints au maire, de conseillers territoriaux, et j’en passe. Sans oublier les députés et sénateurs quatre ou cinq fois plus nombreux qu’aux Etats-Unis pays peuplé de 350 millions d’âmes alors que nous dépassons difficilement les 65 millions.
Pourtant de ce côté je ne vois pas d’économies que cela soit dans les salaires des uns et des autres, des avantages pécuniers ou en nature. D’ailleurs les députés En Marche n’ont-ils pas décidé de se garder la réserve parlementaire dont chaque représentant de l’Assemblée bénéficie et cela à la hauteur de 150 000e ou des frais de représentations de 6000e par mois ? Leurs suppressions était pourtant une promesse de campagne. De toute façon comme on dit les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent. Le train de vie des députés et sénateurs doit être maintenu, ah ce fameux train de vie de cadre supérieur alors que la contrepartie du travail est celle d’un cheminot syndiqué à la CGT.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer