Partager sur Facebook
Twitter
Google +

On nous disait qu’on serait ferme, que ce serait du cas par cas, que celles qui auraient la chance de rentrer en France seraient automatiquement enfermées. Bien entendu il n’en est rien, il faut savoir qu’avec les pouvoirs publics les promesses ne valent que ceux qui y croient.
Encore une fois les Français ce sont fait avoir, comme toujours me direz-vous, surtout si nous faisons preuve d’indulgence devant ces politiques qui jurant la main sur le cœur font passer des vessies pour des lanternes.
J’avais une intuition, je voyais aux informations ces femmes voilées partis avec maris et enfants en Syrie pour faire le djihad auprès de l’Etat Islamique. Mon petit doigt me disait, à juste titre, si on met le sujet est sur la table dans des JT à grandes écoutes c’est parce que l’exécutif a décidé le retour de ces gens. C’était une certitude, je connais trop la politique pour me faire flouer. Par conséquent j’avais décidé d’écrire des articles pour alerter ceux qui me lisent du futur dénouement préparé par l’équipe du président de la république. Et malheureusement c’est ce qu’il s’est passé, je ne m’étais pas trompé.
C’est ce que révèle France TV, « À ce jour, 66 femmes jihadistes seraient rentrées en France. Quatorze sont en prison et les autres sous contrôle judiciaire. « 
Alors on va me rétorquer oui mais contrôle judicaire c’est déjà quelque chose, non c’est rien. Des crimes sont commis sous contrôle judiciaire, sous bracelet électronique même, c’est dire la fiabilité de la chose.
Nous avons donc 66 djihadistes rentrées en France, 14 en prison qui évidemment sortiront très bientôt et 52 libres comme l’air. D’autres viendront dans les années à venir. Ca fait froid dans le dos non ?

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer