Partager sur Facebook
Twitter
Google +
+ 2 centimes en une semaine pour le diesel et l’essence: Macron confirme ainsi qu’il écoute bien et comprend la colère sociale… 

Même que le parti qu’il promeut serait en tête aux Européennes,
selon des sondeurs !
blog -carburants-affichage trompeur

Affichage trompeur :  les flèches – toutes tournées vers le bas –
 n’indiquent pas des baisses de prix !…

En dépit de la révolte populaire contre la fiscalité discriminante et injustifiée, le prix des carburants poursuit sa hausse entamée au début de l’année.
Le litre de diesel a ainsi augmenté de 1,89 centime en une semaine et celui du SP95 de 1,74 centime, selon les moyennes hebdomadaires publiées ce lundi par le gouvernement. En deux mois, ils ont grimpé respectivement de 7 et 5 centimes.

La tendance à la baisse des cours du Brent depuis octobre ne justifie pas cette hausse soutenue et constante : le prix du pétrole brut  avait fini 2018 à son plus bas de l’année. Mais centime après centime, le prix du carburant remonte pourtant, au mépris des automobilistes furieux d’avoir été incités à l’achat de véhicules diesel, puis rackettés par l’Etat. Le litre de diesel, gazole B7, comme d’essence SP95-E10, distribuée en France depuis 2009 – carburant pourtant sans plomb et pouvant incorporer du bioéthanol à hauteur de 10% en volume – , vient ainsi de prendre près de deux centimes en une semaine, selon les moyennes hebdomadaires publiées ce lundi 25 février par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Parce qu’il a été révélé que le produit de la hausse n’allait pas au financement de la transition écologique – mensonge énoncé pour justifier la surtaxation de certains automobilistes – , mais été versé au budget général, le gouvernement a finalement décidé de geler sa hausse pour endormir la grogne des Gilets jaunes.

Le pic de la semaine du 1er janvier est dépassé
 
Précisément, le diesel s’est affiché à 1,4503 euro/litre la semaine dernière (contre 1,4314 euro sur la moyenne des sept jours précédents, soit + 1,89 centime). Depuis le début de l’année, et sans même que la taxe carbone n’ait été majorée, ce carburant a finalement augmenté de 7,43 centimes.

Il y a près de deux mois, le diesel s’affichait à « seulement » 1,3769 euro/litre.
A l’exception de trois semaines de

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer