Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est un plaisir un peu vain que je me fais. Ci-dessous un article (gratuit) de Roland Hureaux dans Causeur, dont je souligne les passages les plus importants.
Mes fidèles lecteurs qui savent dans quel mépris je tiens le guignol qui nous sert de président ne serons pas surpris.
Macron est-il si clairvoyant ?

Il est à côté de la plaque et il ne s’en rend pas compte

par Roland Hureaux- 16 juillet 2018
Vanté pour son intelligence politique, le président Macron est-il conscient de la situation de la France ? De nombreux signes laissent penser, au contraire, qu’il ne s’en rend pas compte. 
Depuis qu’il a été élu président de la France, il virevolte avec ce qui semble du brio. Ses discours, comme celui qu’il a récemment prononcé devant le Congrès réuni à Versailles, ont du style.
Beaucoup de Français pensent que notre pays est mieux représenté par lui.

Il a, à un degré caricatural, l’assurance bien connue des hauts fonctionnaires français – qui, sur la scène internationale, ne plait pas à tout le monde et ne signifie pas non plus qu’il ait des idées. 
L’OPA magistrale qu’il a réalisée sur la France au printemps 2017 était assurément le signe d’une certaine intelligence. En ce temps de confusion de toutes les valeurs, avoir contourné les règles républicaines fondamentales qui tiennent chez nous les juges éloignés des processus électoraux passe non pour une faute mais pour un exploit : bravo l’artiste, dit-on ! La subversion du clivage gauche-droite qu’il a opérée n’est pas nouvelle mais jamais elle n’avait été poussée aussi loin.
Un président psychorigide ?
Macron fait preuve d’une incontestable habileté politicienne. Il est vrai que la bêtise d’une certaine droite, contaminée par les logiques techniciennes, lui facilite la tâche : en lançant des réformes qui plaisent à celle-ci comme celle du code du travail ou de la SNCF ou encore la sélection à l’entrée des universités, il conduit une partie de l’opposition républicaine à l’approuver et, dès lors, les Français à se demander à quoi elle sert.
Il reste que l’intelligence, la vraie intelligence politique, ce n’est pas de savoir vibrionner au jour le jour

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer