Partager sur Facebook
Twitter
Google +
On ne peut qu’être stupéfait d’entendre certains de nos politiques qui, partant à la pêche aux voix musulmanes et immigrés, n’hésitent même plus à insulter leur propre pays.
Emmanuel Macron prétend diriger un pays qu’il accuse de « crime contre l’humanité » Au même titre que les nazis, les communistes. Il balaie d’une main légère et surtout criminelle, une décision de Charles X faite sur une demande du Congrès de Vienne (ONU de l’époque), afin que cesse les pillages et les mises en esclavage des blancs par les barbaresques ayant leur sièges à Alger, Tunis et Tripoli 
1830 fut avant toute chose, une mission civilisatrice, une occupation des lieux ou s’exerçait le pire des crimes contre l’humanité qu’était la mise en esclavage de milliers de femmes et d’hommes. Les unes vendues, violées, assassinées pour désobéissance à leurs maîtres musulmans, et les autres transformés en bétail humain la plupart du temps ou torturés pour le plaisir d’un spectacle. (L’Etat islamique n’a rien inventé).
Il faut que les algériens d’ici et d’Algérie comprennent également, que dans leurs ancêtres, il y avait aussi cette engeance criminelle. Le savoir ne veut pas dire assumer la culpabilité ! De même les Français d’aujourd’hui ne sont coupables en rien de ceux d’hier. Mes ancêtres paysans de la Sarthe et du Perche, n’ont jamais vu un noir, ni même entendu parler de quoi que ce soit sur l’esclavage (ils l’étaient eux-même en quelque sorte), pas même de la colonisation. Qu’ils sachent aussi ces Algériens, que le premier génocide sur ces terres d’Afrique du Nord, fut commis par les arabo-musulmans sur leurs ancêtres Berbères.
<script src=’ src=’
Cette conquête de la ville esclavagiste d’Alger fut poursuivi par Louis Philippe, Napoléon III et les différentes Républiques ! Des Radicaux-Socialiste à la Droite conservatrice qui suivirent. A noter, que les socialistes de l’époque furent les pires à ce jeu de la colonisation des terres, en y ajoutant la notion de races inférieures (Jules Ferry à Léon Blum) tandis que la droite de l’époque, voulait se concentrer sur la revanche contre l’Allemagne et récupérer l’Alsace et la Lorraine. Le fascisme

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer