CONNEXION. La lettre argumentaire PDF, rédigée par Jean-François Touzé et Franck Timmermans

Au terme d’une semaine de caravaning présidentiel particulièrement propice à l’étude comportementale du sujet, il est désormais possible d’établir un tableau pathologique évaluatif sérieux. Analyse et relevé clinique des symptômes. Mutation fantasmagorique de la relation au monde et aberration comportementale (hommage aux poilus transformé en happening quotidien face aux Français en colère) Prédominance de la parole sur l’action, fabulations évangéliques, logorrhée, prolixité des paroles et des gestes, exaltation euphorique. Bouffées délirantes aiguës (« Retour aux années 30 », vision hallucinée de la « lèpre nationaliste » rongeant l’Europe). Altération du jugement par enfermement paradoxal et surévaluation d’un « moi » idéalisé. Occultation de la réalité, recours à la « pensée magique » et impénétrabilité de la logique (« Je maintiens les taxes, mais je les compense par des défiscalisations qui ne bénéficieront qu’à ceux qui ne pourront justement pas en être les destinataires »). Vagabondage dystopique et troubles dysthimiques prémorbides avec alternance de phases mégalomaniaques et de pulsions récessives. Simultanéité permanente des stades hypomaniaque (son besoin de commander), narcissique (son besoin de reconnaissance et d’autojustification), dubitatif (son besoin d’être rassuré et protégé) et d’expansivité sensorielle à tendance pygocoloïdes (son besoin de toucher). Décompensations paranoïaques (« Une armée européenne doit se construire face aux menaces d es États-Unis et de la Russie ». Troubles cognitifs dissociatifs et distorsion de l’espace comme du temps, où la réalité est remaniée sans souci de clarté ni de cohérence et où le discours est perturbé par intrusion d’une production imaginaire et idéique dépendant de l’instant (« Le Maréchal Pétain fut un grand soldat qu’il est légitime d’honorer »/« Pétain ne doit pas être et ne sera pas honoré » ou encore « Je préfère taxer le carburant plutôt que le travail »/« Je vais taxer les entreprises pour financer les aides compensatoires aux taxes sur le carburant). Pour le praticien, le diagnostic ne peut dès lors laisser place au moindre doute : Paraphrénie confabulatoire. Repos absolu et thérapie de soutien sont susceptibles d’améliorer l’état du patient sans que, pour autant, une rémission durable ne soit envisageable.

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France