Partager sur Facebook
Twitter
Google +

#MacronFaussaire et sa haine des Français en bandoulière. Même son fond de teint de chez Ripolin à la truelle n’arrive plus à masquer sa laideur. Aucun ‘journaliste’ n’a parlé de cela, une vraie honte ! « Les porte-voix d’une foule haineuse », une insulte de plus !.. Tu sèmes la haine, tu ne peux que récolter la haine. On t’appelle #Manu, parce que tu ne mérites aucun respect, donc continue Manu, nous avons hâte d’être aux élections européennes. En revanche, la « foule haineuse » ne le sera jamais autant que toi et ton gouvernement. Et « en même temps » il dit que « l’on cesse de se déconsidérer », que Sa Sérénissime Suffisance bouffie d’arrogance qui s’extasie devant la beauté de son nombril, commence par avoir plus de considération pour les autres.
Apprendre à respecter les Français au lieu de les insulter et ne pas critiquer le pays quand il est en déplacement, quel cynisme. Misère de l’intelligence, la place qu’il occupe n’est vraiment pas la sienne. « La crise rend intelligent » disait Machiavel. N’est pas Machiavel qui veut !
Lors de ses voeux aux Français, #MacronLeNauséabond s’en est violemment pris aux ‘Gilets jaunes’ sans les nommer, le lâche, les définissant comme une « foule haineuse » encline à s’en prendre aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux étrangers, et le pompon, aux juifs et aux homosexuels, tout cela dans une même phrase. Son propos est un festival d’amalgames odieux, et il ose parler de « déconsidération » ? Pire encore, #Macronéron, a annihilé l’existence même du mouvement et de ses sympathisants : « Le peuple ? Mais quel peuple ? » a-t-il ainsi osé parler d’eux… Et de finir sa ‘pensée’ par : « C’est tout simplement la négation de la France ».
Foule haineuse, négation de la France. Il ne faut pas sous-estimer la violence de ces paroles de #Macron qui, sans les citer, dénie aux #GiletsJaunes toute légitimité citoyenne pour contester son pouvoir arrogant. «J’ai vu des choses impensables. J’ai entendu l’inacceptable», mais la faute de qui ? Le stagiaire n’a toujours rien appris et donc, encore

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer