Partager sur Facebook
Twitter
Google +

On est vendredi et qui dit vendredi en Macronie dit que le président va sortir une phrase bien dégueulasse pour chier sur la gueule des Français qui ont de la sympathie pour les gilets jaunes. On a l’impression qu’il aime mettre de l’huile sur le feu, un peu comme s’il voulait que le pays ce samedi continue de flamber comme si c’était pas assez.
Souvent j’entends les critiques sur les violences lors des manifestations du samedi que les journalistes imputent évidemment aux gilets jaunes, moi à titre personnel je ne condamnerai jamais les gilets jaunes. Certains vont dire que je suis un inconscient mais non ce n’est pas moi qui l’est c’est Emmanuel Macron. Il y a 2 semaines Macron dit que les Français n’ont pas le sens de l’effort que ce sont des faignants, aujourd’hui il insulte Christophe Dettinger, et chaque semaine il en rajoute. Macron paie ses provocations, mais viendra un samedi où les gilets jaunes le délogeront et ce jour je lui conseille de se cacher dans son bunker, espérant pour lui que celui-ci soit assez solide, car il passera un mauvais ¼ d’heure.
Je rajouterai même qu’heureusement que ni Wauquiez, ni Dupont-Aignan ou Mme Le Pen ont sorti cette phrase, sinon les médias auraient fait leurs choux gras dessus !
Complotisme (les Gilets jaunes sont manipulés par les Russes), mépris social (un “boxeur gitan” s’exprimant bien est forcément instrumentalisé)… Ce “off” de Macron version Le Point est flippant sur ce qu’il révèle (ou confirme) de la psyché présidentielle pic.twitter.com/qf8xMem8XL
— Nicolas Cori (@nicolascori) 1 février 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer