Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Voici un article paru sur les sites :  Le Citoyen Veilleur, et les Moutons enragés
MACRON : Un cadeau de 14 milliards € à Patrick Drahi
en échange d’une campagne de matraquage …
Qui est Patrick Drahi ?
Patrick Drahi est un milliardaire patron du groupe Altice (Numéricable/SFR/SFR Médias). Il contrôle un groupe de médias puissant (BFM TV/RMC/L’express/Libération).
Patrick Drahi est un homme d’affaires et entrepreneur franco maroco israélien, né le 20 août 1963 à Casablanca. Il réside en Suisse depuis 1999. Il est le président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les réseaux câblés  qui est cotée à la bourse d’Amsterdam.
Il est propriétaire d’une holding personnelle, Next Limited Partnership, immatriculée à Guernesey. laquelle est l’actionnaire majoritaire d’Altice. Altice est le principal actionnaire de l’opérateur français SFR Group de Virgin Mobile de l’opérateur israélien Hot, mais aussi Portugal Telecom, Orange Dominicana et l’américain Suddenlink. SFR Group est propriétaire des médias Libération et L’Express.

En 2015, selon le magazine Forbes, son patrimoine serait évalué à 14 milliards d’euros, ramené en 2016, pour cause d’endettement record, à 9 milliards d’euros. (Le Nouvel-Obs)
Source Wikipédia
Macron dit oui à Drahi, quand Montebourg disait non !
Le 28 octobre 2014, le tout nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron autorisait le rachat de SFR par Patrick Drahi contre l’avis de son prédécesseur Arnaud Montebourg. Dans les 6 mois qui ont suivi cette décision la valeur du groupe de Drahi a plus que doublé et a fait gagner plus de 14 milliards d’euro à ses actionnaires.
Mais pourquoi, Montebourg s’opposait-il au rachat de SFR par Drahi ?
Macron a floué l’état français car il a choisi un groupe qui paye très peu d’impôts en France. Montebourg craignait que le rachat de SFR par Altice ne se traduise par une gigantesque évasion fiscale.
En 2014, Montebourg éreinte Drahi alors qu’il est ministre, des enquêtes fiscales sont alors diligentées par Bercy et ses déclarations ci-dessous sont sans ambiguïté.
« Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre,

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer