Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Deux énormes pneus de tracteur, dorés à la feuille d’or, ornent désormais et pour un an les départs de rampe du double escalier intérieur de l’Opéra Garnier. Ils ont été dévoilés le 30 décembre dernier en pleine crise des gilets jaunes pour célébrer le 350ème anniversaire de l’intégration en 1669 de la Compagnie de danse académique classique à l’Académie royale de musique créée par Louis XIV.
Franchement je ne comprends pas trop le rapport entre ces deux événements, vous non plus sûrement. L’artiste Claude Lévêque est l’auteur des « œuvres » « Mon cul, ma vie, mes couilles », « Je suis une merde », « Riez », « Nous sommes heureux », « Ta gueule ».
Parfois en marchant dans Paris et en province, en visitant des expositions, où en voyant les derniers travaux de l’Elysée, je me pose la question suivante : Est-ce que nos dirigeants contemporains en contemplant les merveilles qu’ont laissé nos aïeux se sont dit « comme avant on faisait du beau nous pour nous démarquer on va faire du moche et de la merde » ?
C’est une très forte probabilité, qui malheureusement comme vous me désole.
Insolite : Deux pneus de #tracteur en or à l’Opéra @FranceAgricole pic.twitter.com/JzdxrFQuPx
— #agridemain (@Agridemain) 5 février 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer