Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Je connais un peu le sujet « Aurore Bergé » parce qu’elle est la députée de ma circonscription et que je n’ai cessé depuis juin 2017 de dire à quel point cette femme n’est pas à la hauteur du poste qu’elle occupe (et de très loin !).
En fait, Aurore Bergé s’inscrit dans une tradition de cruchitude, phénomène lancé avec brio vers 2006-2007 par Mme Ségolène Royal.
Le problème avec Aurore Bergé (dont elle souffre et qu’elle dénonce avec force) est qu’on lui prête une série de déclarations scandaleuses inventées de toutes pièces. Pourquoi ? Parce qu’elle a démontré par de véritables déclarations qu’elle était capable de proférer des âneries de gros calibre.
Pour ne rien arranger, sa physionomie nunuche donne à beaucoup d’entre nous de furieuses envies de claques. Avec Aurore Bergé, l’expression « tête à claques » se trouve merveilleusement personnifiée. C’est déjà ça.
Enfin, Aurore Bergé s’est illustrée par un superbe parcours de girouette politique, ayant réussi à s’afficher en quelques mois successivement comme soutien aux principaux ténors de la droite, avant de se jeter son dévolu sur Macron (tardivement, par pur opportunisme).
La déclaration ci-dessous prêtée à Aurore Bergé est intégralement fausse.. mais « en même temps » elle peut passer pour authentique, à qui la faute : à elle-même.
Aurore Bergé est le type même de femme qui a tout intérêt à se taire. Malheureusement son job c’est porte-parole.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer