Le remplacement de population est résolument à l’ordre du jour sous la présidence Macron, dans la lignée de ses prédécesseurs.

Près de 90.000 places d’hébergement réservées aux immigrés clandestins seront créées d’ici à 2019 a assuré le président français. Ces chiffres ne comptent naturellement pas les centaines de milliers d’immigrés qui s’installent chaque année en France, dont plus de 400.000 pour la seule Algérie (source). Si les clandestins bénéficient d’un appui massif du gouvernement central, il n’en va pas de même pour la population française. D’après les chiffres disponibles, au moins 143.000 personnes n’ont pas de domicile. Le nombre de SDF a ainsi augmenté de 44 % entre 2001 et 2012. Il faut également compter les 900.000 personnes ne disposant d’aucun domicile et qui logent dans des conditions précaires (hôtels, etc). S’y ajoutent 2 millions de personnes résidant dans des logements qui ne disposent pas d’un élément de base : eau, électricité, chauffage. Enfin, 1 million de personnes vivent dans des conditions de surpeuplement Source.     

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France