En préparant cette très médiatique « marche des musulmans contre le terrorisme », ses organisateurs s’imaginaient pouvoir convaincre les Européens qu’on ne peut associer l’islam aux crimes de l’EI et autres groupes djihadistes. Or, l’absence des instances représentatives de « l’islam de France » à cette marche ainsi que le bide monumental rencontré par cette manifestation auront démontré le contraire.

Lire la suite sur lesobservateurs

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France