Marine Le Pen a réagi à la décision judiciaire maintenant son père à ses fonctions de Président d’honneur du Front National en citant un passage de l’arrêt de la cour d’appel. Celui-ci dispose que « l’Assemblée générale peut nommer un président d’honneur […]. I

Il est membre de droit de toutes les instances du mouvement (Conseil national, Comité central, Bureau politique, Bureau exécutif, Commission nationale d’investitures) ». Pour Marine Le Pen, « cette liste limitative n’inclut aucune des assemblées générales qui nécessitent d’être adhérent à jour » du FN, explique-t-elle. Donc, pour la présidente du FN, son père n’a « juridiquement aucun droit d’assister » au congrès. Et s’il le faisait quand même ? « Pour quelques minutes d’existence médiatique, il ferait n’importe quoi », a-t-elle répondu avec l’élégance qu’on lui connaît. Elle qui n’est qu’une bulle médiatique et prête à tous les reniements pour plaire à l’engeance médiatique parisienne… Source : http://www.leparisien.fr/politique/fn-selon-sa-fille-jean-marie-le-pen-ferait-n-importe-quoi-pour-quelques-minutes-d-existence-mediatique-09-02-2018-7550340.php

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France