Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Tous nos médias républicano-mondialistes vont dans le même sens : Emmanuel Macron est déjà président de la République. L’intéressé se comportait d’ailleurs en futur vainqueur au soir du premier tour.
Vu l’état mental du peuple dit français, le scénario d’une victoire d’Emmanuel Macron est à craindre, toutefois, la messe du second tour ne me semble pas encore dite, pour les raisons suivantes :
1) Les études d’opinion relatives au second tour reposent sur un schéma à forte participation. Or, rien ne dit que la participation sera effectivement forte au second tour. Le report des voix de Mélenchon sur Macron est loin d’être acquis à 100 %.
2) Rien ne dit encore que les électeurs appliqueront avec discipline la consigne de vote qui leur est donnée par une classe politique déconsidérée depuis longtemps à leurs yeux.
3) Il reste deux semaines de campagne, dont un débat, pendant lequel Emmanuel Macron peut perdre beaucoup de plumes en démontrant ultimement aux Français le vide de son programme.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer