Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Marwan Muhammad, ex directeur du Collectif Contre l’Islamophobie en France, « a fait un rêve » : devenir le leader combatif de tous les musulmans de France.
Et il annonce la couleur dans une tribune publiée mercredi 9 mai par le quotidien « Le Monde » :« Après plusieurs générations, les musulmans n’ont toujours pas d’instance représentative d’ampleur nationale qui soit à la hauteur des enjeux de notre temps. »
Marwan évoque dans sa déclaration une « paralysie totale » et « un débat inexistant ».
Il attaque de front le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) : « L’interminable déshérence du CFCM, mis en place depuis 2003, n’en est qu’une triste illustration. Les ministres de l’Intérieur successifs ont choisi  leurs interlocuteurs comme un « fait du prince » et les musulmans, au mépris du principe de laïcité, ont dû s’en accommoder. L’Algérie, le Maroc puis la Turquie ont vu leurs représentants nommés à la tête de l’institution dont les musulmans, agacés, lassés, puis désabusés, ont fini par ne plus rien attendre. Il est temps, aujourd’hui, de remédier enfin à cette situation. Le moment est venu, pour tous les musulmans, de prendre leur destin en main et de s’organiser selon leur choix ! »
Cela ressemble bigrement à une déclaration de guerre contre la République et la Laïcité, non ?
Pour parvenir à ce résultat, Marwan Muhammad annonce le lancement d’une consultation sur Internet de tous les musulmans français, dans le but qu’ils soient mieux représentés (par lui bien évidemment !) et cela via un site intitulé : « consultationsdesmusulmans.fr ».
Muhammad veut devenir le « chef incontesté et unique » élu par une majorité de tous les musulmans de France.
Il veut donc rassembler sous sa bannière « toutes les sensibilités, des soufis aux salafistes ».
C’est là que son discours devient dangereux car la doctrine « salafiste » est une base « djihadiste » qui a comme idéologie la justification du terrorisme et prône une action armée pour imposer l’islam purifié des origines (Exemple : Al-Qaïda et l’Etat Islamique)
Déjà suivi par des milliers de jeunes musulmans, ce militant de l’islam politique, âgé de 39 ans, se veut comme le remplaçant d’un Tariq Ramadan, empêché momentanément (tous deux d’origine Egyptienne).
En mars 2018 (voir mon article sur Riposte Laïque) il adressait une « lettre ouverte » au président de la

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer