Partager sur Facebook
Twitter
Google +
A une époque où le moindre écrit peut être interprété comme raciste ou islamophobe par une multitude d’associations financées aveuglément par la Gauche, la langue française se trouve une nouvelle fois appauvrie puisque bon nombre de mots, bien que référencés dans nos dictionnaires, ne peuvent plus être employés sous peine d’être censuré, voire d’être assigné en justice.
Même les auteurs et humoristes sont contraints aujourd’hui à un certain mutisme et devront bientôt faire étudier leurs textes ou leurs sketchs par des avocats avant de les publier ou de les présenter sur scène.
Et pendant ce temps, nous assistons impuissants à des déferlements d’écrits haineux, notamment sur les réseaux sociaux, contre notre pays, nos racines judéo-chrétiennes, nos valeurs républicaines émanant d’individus issus d’une immigration que nous avons encouragée à une époque, pour des raisons économiques, humanitaires ou autres, mais au sujet de laquelle nous sommes en droit de nous interroger, par manque flagrant de reconnaissance, d’une part, mais également face à des propos qui sont plus qu’inquiétants et contribuent indéniablement à l’embrasement de certaines communautés.
<script src=’ src=’
Plus grave encore est le fait que d’anciens ou actuels élus de la Gauche, mais également certains candidats aux élections prochaines semblent excuser l’inexcusable, cautionnant ainsi des actes destructeurs pour notre société.
Mais alors que la situation est critique, Madame Taubira fait la couverture du journal « Les inrockuptibles », s’affichant aux côtés de Mehdi Meklat, bien triste individu à en juger par ses tweets tout bonnement scandaleux et qui ont fait l’objet de captures d’écrans permettant au site de Valeurs actuelles de les dénoncer. Nous les remercions d’ailleurs pour ces révélations.
D’une part, de tels propos sont intolérables et son auteur doit être condamné, d’autre part Madame Taubira, ex-Garde des sceaux déjà connue pour son incompétence, doit être reconnue complice du climat d’insécurité vécu par nos concitoyens. Elle peut être également considérée responsable du climat de violence actuel mettant en péril notre société et fragilisant davantage, comme s’il en était besoin, notre économie.
Pour sa promotion d’individus néfastes et dangereux pour notre pays, Madame Taubira doit être jugée et condamnée pour haute

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer