Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Emmanuel Macron a une vraie fascination pour les voyous surtout lorsque ceux-ci sont maghrébins, c’est un fait qui me donne raison sur l’ensemble des doléances que j’écris ici sur La Gauche M’a Tuer. Notre bon président adore être entouré par des gens peu recommandables, comme si cela lui donnait une certaine forme d’autorité, une sorte de parrain d’une petite mafia. Ayant été bercé par « Scarface » avec Al Pacino dans le rôle-titre du grand mafieux Tony Montana, Macron pense qu’en acceptant avec lui des gens du milieu cela lui conférait une stature de « bad boy » alors qu’en réalité il fait plus penser à Bambi.
Chez Macron beaucoup de choses viennent du psychiatrique à commencer par sa femme, mais là n’est pas le propos, aujoud’hui le sujet est Yassine Belattar conseiller de Macron en charge des banlieues, de la diversité, et tout ce que la France compte de mauvais. Ce monsieur pense être la voix d’une nouvelle génération rejetée par le peuple, il n’est qu’un tartuffe dont on ferait mieux de se pencher sur casier judiciaire.
Ainsi, on apprend ce jour que « L’humoriste, par ailleurs nommé par Emmanuel Macron au Conseil présidentiel des villes, est accusé par Bruno Gaccio de menaces de mort et par une jeune femme de « harcèlement moral au travail ».. »
Une mauvaise graine dont on se demande comment a-t-il pu être nommé par Macron à un poste lui donnant légitimité. Mais bon la France actuelle c’est pas compliqué plus vous serez honnête moins vous avez de chance de réussir. C’est le règne des usurpateurs.
[EXCLU] Harcèlement moral, menaces de mort : deux plaintes déposées contre Yassine Belattar pic.twitter.com/wryVWN4Vvv
— Marianne (@MarianneleMag) 15 mars 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer