Plusieurs officiers supérieurs iraniens sont venus effectuer des inspections sur la ligne de cessez-le-feu du Golan occupé, au cours des dernières semaines. En réponse, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s’y également redu le 6 février 2018. L’Iran et Israël se défient mutuellement sans exposer publiquement leurs griefs. L’armée de l’Air israélienne vient de bombarder —une nouvelle fois— un centre de recherche militaire en banlieue de Damas, dans lequel des techniciens iraniens adaptent (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire