Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Président, ministres, parlementaires, leaders et personnalités politiques, etc. ont-ils si peu confiance dans la justice française qu’ils s’estiment obligés d’intervenir, avant même qu’elle ne se prononce, qu’elle juge, qu’elle condamne ou non.
Dès qu’une affaire se présente ils considèrent qu’ils doivent donner leur avis, interpeller la police, la gendarmerie, le procureur, la presse, et même les magistrats, tenter de les influencer, de les conseiller, de les diriger vers une direction qu’ils auraient omis de consulter, ou de les détourner de celle qui ne leur convient pas, d’interférer dans le déroulement de l’enquête.
En deux mots : de se mêler de ce qui ne les regarde pas ! Et, ce qui est bien plus grave, de ne tenir aucun compte de la présomption d’innocence, en l’absence de preuve.
La récente « Affaire Théo » ne leur a pas suffi ? Deux présidents de la république se sont rendus à son chevet, l’ont soutenu et ont partagés avec lui la souffrance de cette matraque qui lui fracturait l’anus. Des personnalités se sont prononcés, ont accusé, vilipendées les forces de l’ordre, pris position et ont profondément offensé la police en la jugeant coupable avant toute enquête. Aujourd’hui elles s’en lavent les mains et se terrent dans leurs errements.
Jonathan a tué sa femme, Alexia, c’est à présent une certitude. Dans quelles circonstances l’a-t-il assassiné ? L’enquête et le procès nous l’apprendrons.
Mais de grâce, Madame la secrétaire d’état à l’égalité entre les femmes et les hommes, ne vous égarez pas, ne débloquez pas (bien que ce soit l’une de vos spécialités), de quel droit affirmez-vous « Ce n’est pas passionnel, ce n’est pas une dispute, ce n’est pas un drame passionnel, c’est un assassinat. Il faut arrêter de minimiser les violences conjugales, arrêter de trouver des excuses. Il n’y a rien qui justifie que l’on frappe sa femme ou sa compagne »
Y a-t-il quelque chose qui justifie que l’on frappe son mari ou son compagnon, Marlène Schiappa ?
« En disant qu’Alexia était une personnalité écrasante on légitime les « féminicides », on légitime le fait que tous les trois jours il y a une femme tuée par les coups de son conjoint. Et je

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer