Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Oh ben non, pas Omar Sy celui que tout le monde décrit comme le bon gendre, la chance pour la France, grâce à qui la France rayonne dans le monde, en réalité c’est juste une racaille comme toutes les autres venant de son coin. Malgré les millions qu’il touche grâce au cinéma subventionné Français, celui-ci ne peut sortir de sa condition de « petite ordure non-civilisée » du système. C’est ainsi, on ne peut faire d’un individu qui déjà dans son jeune âge était une graine de voyou, un homme respectable. Le passé, et le pli ressurgissent toujours à un moment donné, c’est ainsi, c’est pas moi qui l’invente.
Il n’y a vraiment que nos élites médiatiques pour croire que ces voyous changent, elles n’ont en réalité rien à faire dans notre pays, et nous n’avons pas à les présenter comme étant des nôtres, puisqu’ils sont avant tout pour nos semblables des étrangers à virer et vite.
Donc nous avons un Omar Sy imbu de sa personne, se sentant tout puissant puisqu’il a insulté un contrôleur SNCF, on se demande bien pourquoi ? N’avait-il pas de titre de transport peut-être ? C’est une possibilité qui n’est pas à exclure, ces gens se sentant tout permis.
En attendant encore un enfant de l’immigration, qui pour le coup lui n’est pas dans des problèmes socio-économiques ce qui démontre la connerie ambiante affirmant que le travail les fera changer, qui comme par hasard se comporte mal avec un agent sûrement venant du peuple que M. Sy doit exécrer.
Enfin, en écrivant ces lignes je vois circuler un tweet de la SNCF affirmant la main sur le cœur que ce n’est pas vraiment ce qui c’est passé. Comprenez il faut sauver le soldat Sy, l’image doit rester sauve. Pourquoi garde-t-on ces types chez nous ? J’ai beau chercher j’ai pas la réponse.
1/2 La #SNCF regrette vivement que les échanges un peu vifs survenus cet après-midi en Gare de Paris Lyon entre M. @OmarSy et un de ses agents fassent l’objet d’un traitement médiatique fondé sur l’exagération des faits et sur des propos que M. Omar Sy

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer