Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Quand Anne Hidalgo fête la fin du ramadan dans les locaux de la mairie de Paris, la gauche applaudit !
Mais quand Macron est invité et s’exprime à la Conférence des évêques de France, la gauche entre en transes !
La gauche, hier totalement éclatée entre un PS moribond, un Benoît Hamon groupusculaire et un Mélenchon sur la touche, se retrouve unie pour cogner contre le chef de l’Etat !
Mais qu’a fait ou dit, au juste, Emmanuel Macron ?
Voici ce qu’en dit le Figaro dans cet article :
Le président de la République est venu tendre une main sans précédent aux catholiques … Pour « réparer », dit-il, un « lien entre l’Église et l’État » qui s’est « abimé ». Et pour redire, en un discours d’une heure conclu par une standing ovation, « les liens les plus indestructibles entre la nation française et le catholicisme ». Car la France « a été fortifiée par l’engagement des catholiques ».
Précédant la critique d’une « infraction avec la laïcité », Emmanuel Macron se justifie : ne pas voir « la part des catholiques » reviendrait à « me condamner à n’avoir de la France qu’une vue partielle; ce serait méconnaître le pays, son histoire, ses citoyens ».
Dans « ce moment de grande fragilité sociale », le président de la République veut surtout sortir de la culture « de la méfiance acquise » qui réduisait les catholiques « au rang de minorité militante contrariant l’unanimité républicaine ». Au contraire, il invite « solennellement » les catholiques à « ne pas renoncer à la République que vous avez si fortement contribué à forger » mais à « retrouver le goût et le sel du rôle que vous y avez toujours joué ». Il va jusqu’à lancer « un appel à un engagement des catholiques en politique » car « la sève catholique doit contribuer encore et toujours à faire vivre notre nation ».
Les oreilles de François Hollande et surtout de Christiane Taubira ont dû siffler en entendant ces paroles. Car qui a « abîmé le lien entre l’Église et l’État » sinon, l’ancien président et sa pasionaria de garde des sceaux ? En passant en force sur la loi sur la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant ?
Souvenons-nous aussi de l’incroyable humiliation subie par les représentants de

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer