Partager sur Facebook
Twitter
Google +

France, ta justice fout le camp !
Et quand la justice fout le camp, dans un pays qui se veut démocratique, c’est alors la porte largement ouverte à toutes les aventures !
Une nouvelle preuve nous en est offerte avec cette condamnation prononcée « a minima » contre un dangereux récidiviste et nos magistrats se font ainsi les complices de ses prochaines agressions.
Et, comme je l’ai écrit hier, cela se passe bien en France, en 2019, dans l’une de ces communes rurales qui fleuraient bon la province d’antan, à Tourlaville (commune de Cherbourg-en-Cotentin, dans la Manche).
« Nous rentrons d’un mois à New-York et on ne s’est jamais fait agresser, et là, chez nous, à Tourlaville, cet individu nous met un couteau sous la gorge ! »
Il s’agit de la déclaration de l’un des deux frères d’une trentaine d’années qui, vendredi 15 février, vers 17 h 30, promenaient leur chien dans une rue calme… d’ordinaire.
Un couple les croise. Lui ne paraissait pas dans un état tout à fait normal et il fumait un « joint ».
Il s’approche des deux frères, sort un couteau, le pose sous la gorge et plaque l’un des deux frères contre le capot d’une voiture, puis leur réclame violemment leurs portefeuilles et s’empare de leurs téléphones portables.
Une riveraine, qui a entendu l’altercation, accueille les deux frères chez elle. Ils sont très choqués, comme cela est prévisible.
Quelques instants plus tard, la police prévenue interpelle l’agresseur, qui n’oppose aucune résistance physique mais menace, durant son transport au commissariat, l’un des policiers « Toi t’es mort » lui dit-il !
Devant le tribunal ce voyou banalise son agression :

« Il y a plus grave que ça. C’est pas un viol ni un crime ! ».
Vous avez de la chance, lui répond le président, le ministère public a requalifié les faits en extorsion avec arme et vous risquez alors 30 ans de prison !Et oui, il a eu de la chance de se retrouver devant un tribunal français et devant des magistrats tellement conciliants pour ce délinquant qui compte déjà onze mentions à son casier judiciaire et qui les a « attendris » en leur signalant que « toute sa jeunesse il l’a

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer