Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Quel courageux ce Emmanuel Macron. Oui en effet, quand il s’agit entouré de gardes du corps de rabrouer un môme, ou un employé de la fonction public, là c’est un champion. Il monte dans les aigües faisant le beau, se croyant si supérieur, tel un maréchal d’opérette. Car il faut se le dire Macron c’est la technocratie reine, qui dirige de par les couloirs et les bureaux, hors de leur royaume point de salut.
Donc on dit de lui qu’il a de l’autorité, que c’est un chef, contrairement à un Hollande par exemple. Certes ses crises d’urticaires pouvaient ressembler à une forme d’autorité, elles n’en étaient pas, c’est aujourd’hui une certitude.
Car où est M. Macron actuellement ? Il se cache et envoie tous ses sbires racontés n’importe quoi à la télévision. Pour les uns Benalla n’était qu’un simple bagagiste, pour les autres il était inconnu au bataillon.
Pourtant cette histoire aurait dû s’arrêter aussi vite qu’elle a commencé, seulement pour ça il faut que le chef sorte du bois, enfin un vrai chef l’aurait fait. Macron lui n’est qu’un pleutre mettant sa tête dans le sable attendant que l’orage passe.
Malgré tout je vais faire œuvre de sympathie et donner un conseil, autrefois lorsque nous avions encore des gens capables, un ancien ministre de l’intérieur Charles Pasqua disait « quand une affaire vous emmerde, vous créez une affaire dans l’affaire, puis encore une affaire dans l’affaire de l’affaire et vous continuez jusqu’à ce que plus personne n’y comprenne rien »

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer