Le seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre a brisé son silence et invoqué l’islam lors de son procès lundi à Bruxelles.

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos djihadistes qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015 et jugé lundi à Bruxelles dans un autre dossier, a refusé de répondre aux questions sur les faits qui lui sont reprochés, Mais il a toutefois pris la parole, dans un silence impressionnant, affirmant que ce silence ne faisait pas de lui « un criminel ». « Mon silence ne fait pas de moi un criminel, c’est ma défense », a-t-il lancé au tribunal, avant d’évoquer Allah et à sa religion, l’islam. « C’est en mon Seigneur que je place ma confiance (…) Ce que je constate c’est que les musulmans sont jugés et traités de la pire des manières », a ajouté le Français d’origine marocaine. « Je n’ai pas peur de vous », a-t-il aussi déclaré.  La culpabilité et la repentance… Ou pas pic.twitter.com/Ax9l1xK7OX — Arthur Berdah (@arthurberdah) February 5, 2018   Europe 1  via fdesouche

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France