Près de 3000 migrants sont installés dans le nord de la capitale et 550 supplémentaires arrivent chaque semaine. Le Parisien est allé à la rencontre « de ses hommes déracinés » et des riverains qui vivent au plus près de ces camps.

De dérisoires habitats de fortune, au pied du colossal centre commercial du Millénaire. Sur les rives du canal Saint-Denis, quais du Lot et de l’Allier, aux confins du XIXe arrondissement et d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les tentes igloo ne cessent de fleurir, depuis le mois de février dernier, pour accueillir les migrants qui continuent d’affluer — quelque 80 personnes chaque jour — dans la capitale. Aujourd’hui, ils sont près de 2 500, originaires en majorité de la corne de l’Afrique. 60 % d’entre eux sont Erythréens ou Soudanais. La plupart obtiendront probablement, à la fin d’un interminable parcours migratoire, un titre de séjour en Europe. […]   Le Parisien  via fdesouche.

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France