Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Visiblement c’est le sort réservé à nous Français, nous finirons tous comme Pascal à dormir dans notre voiture puisque la nation où plutôt nos gouvernants ne veulent plus de nous. Nous sommes des gêneurs, ne voulant pas perdre notre culture, nos traditions. Trop attachés à cette idée de la France qu’on disait autrefois éternelle. Ses élites qui la représentent n’ont de pitié qu’envers l’autre, nos compatriotes peuvent bien mourir cela leur est égal.
Les rues sont devenues des nouvelles maisons où se bousculent les déshérités toujours plus nombreux chaque jour. On parle beaucoup de solidarité mais pour qui et pourquoi ? Pour ceux qui trichent, qui volent, pour les professionnels de la vie d’assisté, pour tous ceux dont nous n’avons aucunement besoin. La générosité nationale subventionnant la belle vie de l’autre, celui qui existe pour profiter. Il est vrai que l’idéologie dominante dans notre hexagone est de gagner beaucoup d’argent, sans se donner les moyens tout en étant célèbre. Devenir une star du grand écran, sans talent aucun. Ils ont peut-être raison au vu de la production d’acteurs ou de chanteurs ratés vivant de gros cachet…
Mais passons, les nôtres, ceux ayant besoin de ce coup de pouce éphémère permettant à ces innombrables sans-grade que nous sommes de construire une existence travailleuse et honnête, ceux-là seront chassés. On ne veut plus de vous, on ne veut plus de nous, nous sommes à débarrasser le plus loin possible des yeux de cette bien-pensance méprisant les femmes et les hommes ayant fait l’histoire de France.
Malgré ce traitement de faveur, nous essayons de rester dignes, de ne pas tomber dans une dépression anéantissant toute chance de survie, fuyant le regard inquisiteur de celui qui jugerait notre déchéance. Pourtant nous avons eu une existence, une famille, un toit, perdus en un claquement de doigt, comme ça, sans prévenir.
C’est la vie, certains dorment dans de belles maisons, d’autres sur le sol dur. C’est une injustice, cela a toujours existé et existera toujours, mais je peux intellectuellement le comprendre. Seulement jamais dans l’histoire de notre pays nous avions les moyens de permettre

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer