Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Je ne voulais pas refaire le couplet des SDF Français rejetés et abandonnés par le pouvoir, j’ai déjà beaucoup écrit dessus peut-être parfois jusqu’à l’overdose d’information. De plus chaque société a ses personnes qui seront les rejetés du système. Cette situation désastreuse existe depuis que le monde est monde. Il y a toujours eu d’un côté des pauvres et des riches, et nous n’avons jamais trouvé la solution pour éradiquer cette pauvreté pour que chacun puisse avoir au moins un toit sous la tête. C’est l’échec de nos sociétés. Nombre de nos grands qui n’existent plus de nos jours ce sont cassés les dents sur cette question, c’est dire la complexité du problème. C’est malheureux mais c’est ainsi, même si on ne doit pas l’accepter, on doit le constater.
Seulement je suis obligé de revenir sur ces questions de migrants qu’on loge, et de Français qu’on laisse à la rue, puisque le Gouvernement a visiblement les moyens de cette politique étant donné qu’il trouve systématiquement des solutions de logement pour des clandestins arrivés hier en France.
C’est vrai nos opposants lorsque nous nous sommes appropriés ce problème, nous rétorquent que nous pensons à nos SDF parce qu’il y ce moment sur les migrants. Je ne vais pas dire qu’ils ont forcément tort, aucun de nous ne peut à lui seul sortir toute la misère autours de lui. D’abord parce que les 30 dernières de gouvernance de droite comme de gauche ont précarisé tant de monde que les solutions sont quotidiennes et par dizaines. A mes yeux c’est un malheur, et j’en éprouve une souffrance intérieure très forte. Lorsque je vois des compatriotes souvent honnêtes et parfois même travaillant devoir dormir dans une voiture ou à la rue sans avoir quelques pouvoir pour les en sortir, ça fait mal.
De plus l’impôt élevé que nous versons chaque année à l’Etat doit servir à aider les Français sans domicile. L’Etat a créé la France, et de tout temps les Français ont payé un lourd tribu à l’Etat pour que celui-ci s’occupe des nécessiteux. Nous ne sommes pas sur

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer