Capture d’écran 2018-05-30 à 19.29.11Cent gynécologues, quatre-vingt pédiatres, quatre-vingt psychiatres, sept-cents médecins généralistes, au total ce sont plus de mille six-cents médecins de toutes spécialités qui rappellent le rôle de la médecine et disent non à la « PMA pour toutes ». C’est la première fois, dans l’histoire de la médecine française, qu’un manifeste éthique rassemble autant de signatures de médecins. Ils en appellent au Conseil de l’Ordre.

  Dans un manifeste en six points intitulés Nous voulons rappeler le rôle de la médecine, plus de 1600 médecins rappellent que la médecine est au service des malades et qu’elle ne doit pas être instrumentalisée à des fins partisanes. Ces médecins rappellent que « même s’il doit accompagner des couples stériles en désir d’enfants, le médecin n’a pas tous les droits pour faire surgir la vie”. “La sélection des races, l’eugénisme, la «fabrication» d’enfants en dehors de la complémentarité hommes-femmes sont étrangers aux buts de la médecine”. Tous en appellent au Conseil de l’Ordre, expression de la profession médicale pour faire respecter les règles de la déontologie médicale. Dans le contexte des débats actuels sur la bioéthique, ce manifeste est un signal important. C’est une réponse claire lancée aux 130 médecins qui réclamaient dans une tribune publiée en mars 2016 par le journal Le Monde l’ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens. Jamais, dans l’histoire de la médecine française, un manifeste sur une question éthique n’avait rassemblé autant de signatures de médecins.  Ce manifeste est encore ouvert aux signatures et se trouve sur le site https://www.lemanifestedesmedecins.fr Source : le salon beige

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France