Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Le fait d’attaquer des policiers parce qu’ils sont policiers, alors qu’ils ne représentaient aucune menace, montre la volonté d’attaquer le symbole de l’Etat. L’impunité dans laquelle évolue ces voyous les amène à prendre le risque de tuer des policiers.
Les réactions se multiplient, toujours les mêmes ! Ce n’est pas la déclaration mollassonne de Gérard Colomb, ministre de l’Intérieur, qui va rassurer les troupes.
La violence est quotidienne, aveugle, exponentielle… Il faut agir vite, fort et pendant longtemps. La politique de Tolérance zéro, pour être efficace, doit concerner tout le monde quel que soit le délit.
Le plan « Tolérance zéro » tient en trois actes :
–       Le courage et l’exemplarité citoyenne
–       L’application de la loi et l’efficacité des sanctions
–       La volonté et la détermination politique
Trop souvent, par lâcheté, par manque d’exemplarité, nous encourageons la délinquance à différents niveaux.
L’exemplarité est primordiale. Chaque citoyen doit respecter la Loi. C’est-à-dire qu’il faut en finir avec l’exception d’exemplarité.
L’exception d’exemplarité, ce sont tous ces moments où l’on critique, en public (souvent en voiture et devant ses enfants), une limitation de vitesse, un panneau de stop, l’emplacement d’un radar, mais aussi un montant d’imposition, une décision administrative, etc…
L’exception d’exemplarité c’est vouloir l’application totale de la loi pour son voisin mais pas pour soi-même ou ses proches.
L’exemplarité c’est participer au respect de la Loi. Cela demande du courage.
Faire respecter la Loi ce n’est pas prendre un risque physique. C’est faciliter le travail des forces de l’ordre. C’est ne pas participer au désordre public.
Faire respecter la Loi, c’est aussi intervenir par la parole en usant de pédagogie et sans sectarisme.
Faire respecter la Loi, c’est expliquer en quoi le comportement de la personne est délictueux ou associable ou injurieux.
Le dispositif législatif existe. Il faut l’appliquer.
La crise de l’autorité de l’État ne date pas d’hier. Les prisons sont surpeuplées, des dizaines de milliers de personnes restent libres alors qu’elles devraient être enfermées, la délinquance des mineurs explose, les armes de guerres circulent en toute impunité dans les quartiers, les peines prononcées sont souvent inadaptées, trop légères, pas appliquées…
Les lois de la République doivent être respectées partout et par tous, sans exception.
L’impunité n’est pas acceptable. Tout délit

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer