Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Dans quel pays vivons-nous ? Qu’est devenue la France ? Sa République, ses valeurs, sa laïcité, sa grandeur, son honneur, tout est parti dans les « poubelles » de l’histoire actuelle et ce n’est pas l’historien Dimitri Casali qui me contredira.
Je lis cette information et je n’en crois pas mes yeux : « À Nancy, place Stanislas (l’une des plus belles places d’Europe) des Français ont été interpellés et arrêtés parce qu’ils ont déployé une banderole indiquant « Ici c’est Nancy, pas l’Algérie ».

N’est-ce pas la stricte vérité ?
Pouvez-vous m’expliquer ce qu’il y a de faux, d’insultant ? S’agit-il d’un manque de patriotisme, d’une atteinte aux valeurs républicaines, d’une contre-vérité ? Pas un  seul Nancéen ne pourrait affirmer le contraire, qu’il soit identitaire ou pas !
Pourquoi ces « patriotes français » ont-ils supposé avoir le droit et le devoir d’afficher cette banderole ?
Parce que quelques centaines d’Algériens manifestaient sur cette place Stanislas contre un cinquième mandat de leur président Bouteflika.
Est-ce que les Algériens manifestent dans les villes d’Algérie, brandissant des drapeaux bleu-blanc-rouge, lors des élections qui se déroulent en France ?
Est-ce qu’ils vont manifester, lors des prochaines élections européennes, qui ne les concernent absolument pas, pour Emmanuel Macron et contre Marine Le Pen ? Certes non.
Alors pourquoi devrait-on accepter que des Algériens manifestent en France, brandissant des drapeaux d’un pays étranger, concernant des élections qui se déroulent également dans un pays étranger ?
Soit ce sont des Algériens et leur devoir et leur droit est d’aller manifester avec leurs frères algériens, en Algérie, dont il faut d’ailleurs applaudir le civisme et le pacifisme dont ils font la preuve éclatante, au cours de manifestations de masse d’une importance capitale pour eux.
Soit ils sont français, mais d’origine algérienne, et ils n’ont que le droit et le devoir de se taire, puisqu’ils ont fui à l’étranger, ont changé de nationalité, et participent aux élections de leur nouveau pays.
Est-ce que les Français d’origine espagnole, italienne, polonaise, portugaise, etc. défilent dans les villes de France, avec des drapeaux de leur pays, lorsque des élections se déroulent justement dans leur pays d’origine ? Non, n’est-ce pas ! Car eux sont désormais des français à part entière et non pas « entièrement à

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer