Partager sur Facebook
Twitter
Google +

L’agriculteur Cédric Herrou, condamné en appel en août 2017 à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants – qui crachent sur la France et ses lois – à entrer illégalement en France, a reçu lundi soir la médaille de la ville de Grenoble. Oui, il a été honoré pour avoir été complice de délinquants et enfreint la loi.
Cet homme, récidiviste, avait été placé en garde à vue en juin 2017 parce qu’il circulait en voiture avec deux étrangers en situation irrégulière lorsqu’il a été contrôlé par les gendarmes mobiles à Breil-sur-Roya.
Il avait été condamné à 3000€ d’amende avec sursis en février de la même année pour avoir aidé des migrants.
Et la ville de Grenoble lui délivre une médaille d’honneur !
Un pays qui ne fait pas respecter ses lois a un problème de légitimité. Mais s’il récompense ceux qui les violent, il a un problème de moralité.
Ce n’est pas au Festival de Cannes où il est invité, ni sur les plateaux de télévision dont il est le héros des journalistes, que l’on décide des lois, mais à l’Assemblée nationale. La gauche progressiste n’a pas gagné les élections parce qu’elle n’a pas réussi à convaincre les citoyens français que son programme est bon pour la France. Alors elle tente d’imposer ses idées par d’autres procédés, avec l’aide des extrémistes de gauche possédant une carte de journaliste.
Et évidemment, après avoir milité pour diaboliser ceux qui protestent, avoir interdit d’antenne ceux qui ont une opinion divergente, et fait un lavage de cerveau au reste de la population française pour lui faire accepter l’inacceptable, tous les médias traitent ce récidiviste en héros.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer