Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Après l’Énarchie macronienne, plus précisément la promotion Senghor qui dirige la France, au tour de la Magistrature, qui ne sera plus considérée comme « petit pois » mais directement mise en boîte.
PtitMacron et la justice au rayon des nominations, c’était lundi. Séance de câlinothérapie dégoulinante de bons sentiments, devant la Cour de cassation pour sa rentrée. « L’État de droit est le cœur de la démocratie. Par conséquent, l’institution judiciaire occupe dans notre système politique une place centrale ». « En mettant un terme à l’état d’urgence, j’ai voulu que nos concitoyens restent protégés contre le risque terroriste tout en donnant au juge un rôle accru dans la préservation des droits fondamentaux ». Préserver les droits fondamentaux, donc les libertés, eut été de ne pas intégrer l’état d’urgence au droit commun !
« Une justice effective est une justice qui entend les souffrances de nos concitoyens, une justice qui sait tenir compte des situations de déclassement et d’exclusion ».
« En France, l’indépendance est tenue pour source de la légitimité de la Justice. Nous devons œuvrer à l’affermir ». Ferrand, l’ami de PtitMacron, relaxé « grâce » à la nomination du Procureur de Brest !
Business France, appels d’offres truqués de Pénicaud + 667 infractions au Code du Travail, pas de condamnation ! Il a annoncé qu’il souhaitait supprimer la Cour de Justice de la République, comme c’est étonnant au moment où elle s’attaque à Urvoas qui aurait renseigné T.Solère sur une enquête le concernant !
Un peu à droite et « en même temps » beaucoup à gauche… Pas de surprise, la Justice française n’est pas indépendante, la vraie en revanche souffre parce qu’elle est minoritaire. Elle ne représente qu’une goutte d’eau noyée dans un bain d’apôtres de gauche qui se présente toujours comme vertueuse, promotrice des valeurs humaines les plus nobles, un désastre ! Pour les uns, elle est bienveillante et pour les autres sans « éthique ni déontologie » et politisée parfois jusqu’au-boutisme à en devenir une caricature d’elle-même.
Hollande/Macron même combat ! Une justice au garde-à-vous avec une collusion bien réelle puisque nous avons eu ces six dernières années des exemples bien réels. D’ailleurs, la première nomination de Jupiteux dès

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer