Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Mais, la France – de l’Elysée à Matignon en passant, surtout, par le Quai d’Orsay – persiste à négocier avec ces gens qui n’ont aucune parole et pratiquent le mensonge et la fourberie avec une aisance innée. 
Nous écrivions dans ces pages, il y a quelques jours, que la France avait demandé deux cents imams algériens venant s’installer en France pour la période du ramadan. Aujourd’hui, ils font état d’une centaine mais, c’est déjà cent de trop, bien entendu.
Cent prédicateurs qui sont déjà arrivés en France, c’est cent de trop quand on sait que les imams algériens, eux-mêmes, se plaignent à l’Etat algérien et à leur tutelle que, pour la seule région de Bouira qui compte 45 communes, quelque 30 mosquées ont été accaparées par les imams intégristes.
Ces imams algériens dénoncent, particulièrement, « une certaine idéologie wahhabite qui est en train de se propager, notamment, dans certaines mosquées situées loin des centres urbains. »
Le directeur de willaya des affaires religieuses, quant à lui, rappelle à ses confrères « que chaque vendredi, certaines mosquées deviennent des décharges de l’Arabie Saoudite avec de multiples tracts et autres fascicules qui y sont distribués gratuitement et qui font l’apologie de la pensée wahhabite ».
Donc, une centaine de prédicateurs algériens ont – DEJA – pris leurs quartiers à la Grande mosquée de Paris, dirigée, depuis 1992, à la succession de son père, par l’indétrônable « recteur » Boubakeur. Celui qui estimait à 2.000, le nombre de mosquées à construire, impérativement, en France, pour être à égalité avec nos églises. Pas moins !
Il y a quinze jours, G. Collomb, ministre de l’Intérieur, se rendait à Alger pour « négocier avec le ministre algérien des Affaires religieuses, la venue de ces imams en France ». Imams dont l’expérience algérienne pour leur formation serait la meilleure, selon leur ministre Mohamed Aissa.
Et Collomb n’en doute pas !
Collomb s’est-il penché sur les inquiétudes des Algériens concernant la propension des jeunes et moins jeunes à se convertir à l’idéologie wahhabite ?
Nous qui ne sommes que des Français lambda, qui lisons les quotidiens algériens, nous savons ce qu’il en est. Plusieurs media de ce pays tirent la sonnette

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer