Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Quel débat hier soir ! Enfin pas débat, une série de questions, posées par Ruth Elkrief et Laurence Ferrari, et de réponses dont la durée ne devait pas excéder 1mn 30. Autant dire que cela ne facilitait pas la discussion. Mais peu importe, l’objectif n’était-il pas pour BFMacron et CNews de montrer au peuple de France que, sur leurs antennes, la démocratie était respectée et que tous les candidats, onze tout de même, pouvaient, chez elles, s’exprimer. Une façon comme une autre de faire la nique à TF1. Et sans égaler le score de TF1, la nique a été plutôt réussie puisque près de 6 millions de téléspectateurs ont regardé le spectacle. Les deux grands gagnants de ce  » débat »  sont donc ces deux chaînes. Pour ce qui est des candidats, c’est une autre histoire…
Cheminade a beau avoir parlé 13 minutes, comme les autres, je ne sais toujours pas qui il est et ce qu’il veut. C’est dommage, il a pourtant l’air bien élevé.
Asselineau m’a déçu. Du peu que j’en connaissais, il m’avait paru intéressant. Et qu’ais-je vu ? Un gars qui veut immédiatement sortir de l’euro et qui, à défaut d’avoir démontré quoi que ce soit, a montré qu’il connaissait notre constitution, quelques lois et règlements européens et qu’il savait a priori compter.
<script src=’ src=’
Arthaud ? Ben, c’est Arthaud, le clone d’Arlette. Interdire les licenciements, nationaliser tous ce qui peut être nationalisé, salauds de patrons, méchants capitalistes et pauvres ouvriers exploités. Et dire qu’elle est prof d’économie… Sa gouaille et sa voix sont des motifs légitimes et suffisants pour sécher ses cours. Pauvres élèves…
Poutou ? Sale, vulgaire, mal rasé, mal fringué, distrait, mauvais, insultant… Faut-il qu’il ait une piètre idée de la condition ouvrière pour oser ainsi la représenter. En tout cas, il ne m’a pas donné envie de devenir ouvrier chez Ford, le bougre. Il n’a même pas été foutu de m’expliquer quelles différences il y avait entre le NPA et Lutte Ouvrière.
Ces 4 là feront ensemble, allez, au mieux, 3 ou 4 % mais au moins pourront-ils dire:  » J’y

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer