L’édition spéciale tient parole avec en couverture « Le Libé des réfugiés » (la confusion réfugiés/migrants/clandestins est soigneusement et constamment entretenue). L’éditorial sous double signature annonce la couleur « La France vue par les réfugiés », ceux ci sont en position de juges et pourront distribuer bons et mauvais points.

Remarquons que certains de ces « réfugiés » sont bien incertains. Lire la suite sur l’observatoire des journalistes

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France