Partager sur Facebook
Twitter
Google +
e ne suis pas un professionnel de la justice. Je ne connais de la façon dont fonctionne un procès que ce que j’entends d’ici de là. Un français quelconque. Et un français en colère ! Un français écœuré ! Un français qui saigne et qui pleure !
Et comment ne pas pleurer ? Comment ne pas hurler ?
Le premier procès portant attentats les attentats du 13 novembre ; les plus meurtriers depuis la fin de la seconde guerre mondiale se conclut sur une relaxe ! Une relaxe ! Tout ça pour ça !
Jawad Bendaoud, le fameux logeur des terroristes vient d’être relaxé. Ce soir donc il dormira libre chez lui. Sous surveillance certes, mais libre ! Les tueurs du Pére Hamel l’étaient aussi. Libres après une relaxe !
Relaxé ! On relaxe un individu qui a hébergé des terroristes ! Rien ! On fait comme si, en cette terrible nuit du 13 novembre 2015 il ne s’était rien passé.
Rien ! Circulez, il n’y a rien à voir !
Une relaxe et un silence. La relaxe de Jawad et le silence de Salah (Abdelslam). Sera-t-il relaxé lui aussi ?
Rien ! Sinon la colère des français et la douleur des victimes et de leurs familles !
Quel message envoie notre justice si ce n’est une stupide et intolérable clémence ? Quel message envoie-t-on aux jeunes qui se radicalisent ? Quel message envoie-t-on à ceux qui aident des terroristes ?
Des terroristes ! Il ne s’agit pas d’un voleur d’orange. Il ne s’agit pas d’un petit délinquant qui aurait volé un vélo. Mais de terroristes !
Jawad a aidé des terroristes à se cacher ! Et si ces derniers avaient fuient et commis d’autres attentats ? Aurions-nous eu une relaxe ?
Rien ! Jawad ne savait rien ! La bonne pomme qui rend service à la mauvaise personne.
Rien ! Voilà le message de notre justice. Un attentat ce n’est rien !
La routine comme dirait Valls !
En colère je suis. Et en colère je vais rester !
Il est temps de faire le ménage dans notre appareil judiciaire ! Grand temps !
Vous aimez mes écrits, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook :
Sur Twitter :
Sur Youtube: Culture de droite :
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer