Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Certains imaginent qu’on peut être « Français, en étant bleus avec des petits pois verts ». D’autres insistent pour présenter des djihadistes comme de « jeunes Français ». C’est le résultat d’une conception dévoyée de la nationalité conçue comme une vague appartenance « citoyenne » à une République abstraite et désincarnée, non comme une identité historique et charnelle. Face à la propagande des uns et à l’inculture des autres, Polémia a mis les choses au point, dès 2010, lors du débat sur l’identité nationale, en publiant un texte intitulé « Qu’est-ce qu’être français ? ».
Non, amis martiens, tout le monde n’est pas français
Être Français suppose une alchimie merveilleuse
Être français, c’est être de langue française ; « la langue française notre mère » est le merveilleux outil d’exercice de notre intelligence et de découverte des « humanités ». Un Français, c’est un Européen d’expression française.
Être français c’est appartenir à une lignée qui vient du fond des âges. Le peuple français demeure l’héritier des Gallo-Romains. Selon le grand démographe Jacques Dupâquier, la composition ethnique du territoire national est restée quasiment inchangée jusqu’au début des années 1970.
Être français, c’est appartenir à une civilisation : la civilisation européenne et chrétienne.
Être français, c’est partager la mémoire des poèmes homériques, des légendes celtes, de l’héritage romain, de l’imaginaire médiéval, de l’amour courtois. Que l’on soit chrétien ou non, les valeurs chrétiennes du monde sont un élément de l’identité française.
Être français, c’est partager une histoire, une mémoire, Être français, c’est partager la fierté de la grande épopée nationale de la Monarchie, de l’Empire et de la République. « La patrie, c’est la terre et les morts ».
Être français, c’est partager l’amour d’un territoire : de ses terroirs différents, de ses paysages variés, de ses hauts lieux merveilleux.
Être français, c’est partager des musiques et des sons, de la lyre à la cornemuse, du piano à la guitare, de l’accordéon à l’orchestre symphonique.
Etre français, c’est partager des goûts et des odeurs. Être français, c’est partager à table des moments de bonheur.
Etre français, c’est partager « Le désir de vivre ensemble ». « 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer