Race et beauté : les femmes de race congoïde sont-elles moins belles que les autres ? 
Par Jean-Noël Strauss

Comme le laissent entrevoir les statistiques des sites de rencontre, la race est l’un des critères qui permet aux membres de discriminer leurs éventuels partenaires. Selon ces chiffres, les femmes congoïdes connaissent moins de succès que les femmes des autres races. Satoshi Kanazawa, professeur à la LSE et spécialiste de psychologie évolutionnaire, apporte une réponse dans un article intitulé Why Are Black Women Less Physically Attractive Than Other Women? En se basant sur une étude du programme américain Add Health (National Longitudinal Study of Adolescent Health) qui a demandé aux sujets testés de noter la beauté physique des participants au programme, le professeur Kanazawa a pu calculer un « facteur de beauté physique ». Alors que dans une précédente étude il a démontré qu’en moyenne les femmes étaient plus attirantes que les hommes, il s’avère, grâce à cette étude faisant entrer la dimension raciale, que ce n’est pas le cas pour les femmes de race congoïde : celles-ci ne sont pas plus différentes que le participant « moyen » à l’étude, et sont jugées largement moins attirantes que les femmes des races caucasoïde et mongoloïde.
 

Figure 1 : le facteur d’attractivité physique latent a une moyenne de et un écart type de 1. A gauche les femmes, à droite les hommes.
 
Il est intéressant de noter que bien qu’étant jugées moins attirantes, les femmes de race congoïdes se sont trouvées bien plus attirantes que les autres. Les hommes de race congoïde se sont trouvés également plus attirants que les autres.

Figure 2 : ici, les participants se sont auto-évalués.
Les femmes de race congoïde sont-elles moins belles ? Le professeur rejette l’explication par l’IMC, lequel est en moyenne plus élevé chez les femmes de race congoïde : net de celui-ci, les différences d’attractivité perdurent. Il rejette également l’hypothèse qui se baserait sur l’importance du lien entre beauté et intelligence couplé au fait que les congoïdes ont des QI en moyenne moins élevés que les autres races.
Satoshi Kanazawa propose une explication hormonale. Les individus de race congoïde ont des taux de testostérone plus élevés que les

  Source: lesquen2017.com  

Voir sur le site de Henry de Lesquen