Après le 31 mai 2018, sans connaissance sur les substances chimiques utilisées, il ne sera plus possible de les mettre sur le marché. Afin de les répertorier et d’encadrer leurs risques, les entreprises doivent désormais enregistrer toutes les substances chimiques fabriquées ou importées dans l’Union européenne à plus d’une tonne par an.

  Source: developpement-durable.gouv.fr  

Voir developpement-durable.gouv.fr