D’ordre de mon gouvernement et en réponse à la lettre du Représentant permanent de la France datée du 7 février 2018 (S/2018/104), je vous informe de ce qui suit : La France n’a de cesse de véhiculer au Conseil de sécurité des mensonges et des allégations peu fiables par l’intermédiaire de lettres visant à déformer la réalité et à protéger l’organisation terroriste Front el-Nosra, branche d’Al-Qaida en Syrie inscrite sur la liste des organisations terroristes tenue par le Conseil de sécurité, ainsi que les (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire