TILLERSON : Merci. Merci. Merci beaucoup. Eh bien, bonjour. Je suis absolument, absolument ravi de cette opportunité de pouvoir venir à Stanford à l’occasion de mon passage sur la côte ouest et surtout de pouvoir m’adresser à ce groupe. Et je tiens à remercier Stanford et la Hoover Institution, ainsi que le groupe d’études internationales, de m’avoir permis de m’adresser à vous ce matin. Je connais bien la Hoover Institution : j’y ai pris la parole au cours de certains de ses événements dans le passé (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire