Ce lundi, vers 15h30, une quarantaine de détenus ont refusé de réintégrer leur cellule à l’issue de leur promenade sur le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier. Durant plusieurs heures, l’établissement a donc été paralysé, une grande partie du personnel était mise à contribution pour sécuriser la zone.

Un feu de cellule a également été déclenché volontairement, nécessitant l’intervention de surveillants équipés d’appareils respiratoires isolants (ARI). Les ERIS, (équipes régionals d’intervention et de sécurité) sont intervenus à 18h00 pour procéder à la réintégration des détenus. Vers 19h00 le calme était revenu. Les revendications des détenus portaient sur le prix des cantines, la fourniture de repas Halals et la mise en place d’UVF (unité de vie familiale. Sorte d’appartement à l’intérieur de la prison pouvant accueillir la famille du détenu  pour un maximum de 3 jours). Source syndicale

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France